lundi 30 septembre 2013

Fromage de noix de cajou (végétalien)

L'autre jour, je suis tombée sur des noix de cajou en spécial à l'épicerie. Comme il est rare de trouver ces noix à des prix abordables, j'en ai profité pour en acheter un pot afin de réaliser une recette que je rêvais de faire depuis un sacré bout de temps : un fromage végétalien de noix de cajou.

J'ai bien fait, car ce fromage est un pure délice! J'ai dû me retenir pour étaler les portions sur la semaine, et non tout manger en trois jours! Je compte à l'avenir surveiller d'un peu plus près les rabais sur les noix de cajou, héhé. ;)

Ce fut ma première tentative, alors le fromage n'est pas parfait. Je n'ai pas réussi à lui donner la forme de rouleau que je visais. Au lieu de ça, je me suis retrouvée avec un petit carré! Ou plutôt trois, car j'ai triplé la recette pour pouvoir en congeler.

J'ai trouvé la recette sur ce site, qui n'est pas végétalien, mais plutôt axé sur le régime hypotoxique, qui exclut les produits laitiers — mais non pas la viande ; le site me semble d'ailleurs un brin contre le végétarisme, et encore plus contre le végétalisme... Je vous mets tout de même la source, car je suis honnête. ^^

Cette recette requiert des cotons à fromage. Les temps de trempage et de repos sont plutôt long, mais on réalise cette recette avec une facilité déconcertante.



Ingrédients (pour 1 fromage)
  • 3/4 de tasse de noix de cajou crues
  • 1 c. à soupe de tahini
  • 1/4 tasse d’huile d’olive (ou autre huile)
  • 3 c. à soupe de jus de citron
  • 1 1/4 c. à thé de sel
  • 2 c. à soupe d’eau
  • + Fines herbes, épices ou noix/graines de sésame pour apporter une saveur différente (optionnel)

Préparation
- Faire tremper les noix de cajou dans l'eau toute la nuit.
- Bien rincer dans un tamis. Mettre dans un robot avec le reste des ingrédients et bien mélanger.
- Dans une assiette, mettre 3 couches de coton à fromage, verser le mélange dessus et façonner un rouleau d'environ 15 cm (6 pouces). Rouler les bouts du coton et laisser reposer à à la température ambiante pendant 10 à 12 heures. Le mettre ensuite au frigo durant quelques heures (aucun nombre précis de mentionné).
- Défaire ensuite le coton, et mettre le fromage dans une nouvelle couche de coton (une épaisseur). Mettre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 30 minutes à 200°F. Il est possible de retourner 2 ou 3 fois durant la cuisson.
- Laissez refroidir. Si désiré, rouler le fromage dans une garniture de votre choix.

Se conserve au réfrigérateur. Se déguste comme un fromage à tartiner : sur des bagels ou du pain, avec des craquelins ou des crudités, etc.

mardi 24 septembre 2013

Curry de quinoa et de patate douce à la noix de coco (vgl)

Un délicieux curry de quinoa et de patate douce, à la saveur de noix de coco, improvisé une journée où je voulais concocter un bon plat simple pour la semaine, riche en fibres et en protéines. Ce fut une réussite totale, et je compte bien refaire cette recette bientôt! ;-)


Ingrédients

  • 2 tasses de quinoa, non cuit
  • 2 patates douces moyennes, épluchées et coupées en petits morceaux
  • 1 oignon, hachés finement
  • 1 conserve de lait de coco allégé
  • Sel et poivre, au goût
  • Garam masala, au goût

Préparation
- Rincer le quinoa. Pour le cuire, il suffit de le mettre dans une casserole contenant deux à trois fois le volume d'eau du quinoa (4 à 6 tasses). Porter à ébullition, puis laisser mijoter à couvert environ 10 à 20 minutes jusqu'à l'apparition des germes et jusqu'à ce que l'eau soit absorbée. Égoutter. À l'aide d'une fourchette, séparer les grains. Réserver.
- Durant ce temps, faire revenir à la casserole les patates douces et les oignons durant une vingtaine de minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient cuites, en remuant de temps en temps. À la mi-cuisson (donc après environ 10 minutes), ajouter la moitié de la boîte de conserve.
- Lorsque les patates douces sont cuites, ajouter le quinoa, le restant du lait de coco et les assaisonnements.

samedi 14 septembre 2013

Végé cretons de lentilles maison (vgl)

Dans mon billet précédent, je parlais des végé cretons Porat, un produit commercial que j'apprécie plus que tout. Toutefois, j'adore tout autant les creton végétariens fait maison. Soya et chocolat a partagé sur son blogue une délicieuse recette de cretons de lentilles, très simple à faire et avec des ingrédients courants. Les lentilles sont des légumineuses, donc une source d'acide aminées essentielles, et procurent donc des protéines au corps humain pour la journée.
Ce plat est tout juste parfait en sandwich - grillé ou non - tartiné avec du tahini et de la mourtarde!


Ingrédients
  • 3/4 de tasse de lentilles vertes, non-cuites
  • 1 c. à thé d’huile d’olive
  • 1 c. à thé de sauce tamari
  • 1 oignon, haché finement (environ 1/2 tasse)
  • 1 gousse d’ail, hachée finement
  • 1 c. à soupe de levure alimentaire (facultatif)
  • 1/8 de c. à thé de cannelle
  • 1/8 de c. à thé de muscade
  • 1/8 de c. à thé de gingembre
  • 1/8 de c. à thé de clou de girofle (je l'ai omis)
  • 1 3/4 tasse de bouillon de légumes
  • 1/2 tasse d’eau

Préparation
- Vérifier qu’il n’y a pas de débris indésirables dans les lentilles. À l’aide d’un moulin à café, moudre ces dernières jusqu’à l’obtention d’une farine grossière.


- Chauffer l’huile d’olive dans une casserole sur feu moyen. Ajoutez l’oignon, l’ail, la sauce tamari, la levure nutritionnelle, les lentilles moulues et les épices. Faire revenir durant 3-4 minutes.
- Incorporer le bouillon de légumes et l’eau tout en remuant à l’aide d’un fouet. Laissez mijoter pendant 10 minutes en remuant presque sans arrêt. Après 10 minutes, le mélange devrait avoir épaissi de manière considérable.


- Verser la préparation dans un plat résistant à la chaleur et laisser refroidir complètement.
- Transférer les cretons dans un contenant hermétique. Les conserver au frigo.


Astuce
Il est possible de congeler ces végé-cretons mais la texture sera un peu plus liquide une fois décongelés.

mardi 10 septembre 2013

Végé cretons Porat

Si on me demandait quel est mon produit simili-carné favori, je répondrais sans hésiter les végé cretons Porat!

Ces végé cretons, j'en raffole. Avec un brin de moutarde, ils ne sont que pure délice! Je peux en manger à n'importe quelle heure du jour, que ce soit pour déjeuner ou pour souper! 

Je dois préciser que je n'ai jamais mangé de cretons carnés de ma vie. Du coup, je ne me base sur aucun point de comparaison : je ne peux donc qu'apprécier ce produit pour ce qu'il est, et non ce qu'il devrait ou pourrait être.

Tiré du site web :
« Ce produit donne aux mordus du creton de porc une alternative santé en substituant les méfaits des gras animaux par le canola et le tahini (beurre de sésame). Le tahini donne à la recette une texture crémeuse avec un goût riche et velouté ».

Ces végé cretons se trouvent dans plusieurs épiceries, et coûtent environ 3,75$.

Il en existe aussi aux fines herbes, qui sont intéressants, mais mon favori reste de manière incontestable le classique.

Le gros désavantage avec ces cretons végétaliens, cela dit, c'est  l'emballage de plastique. En effet, on en perd toujours un peu au fond, et on doit souvent les conserver dans un autre sac de plastique ou un petit pot pour ne pas en mettre partout dans le frigo. J'espère que Porat pensera à une autre façon d'emballer ses produits, qui sont tous sous du plastique peu pratique (et polluant).

Pour ceux qui préfèrent les végé cretons maison, je posterai une recette prochainement. ;)

vendredi 6 septembre 2013

Club sandwich végétalien aux légumes

Avant de devenir végétarienne, je n'aimais pas les club sandwich. Tout ce déluge de sauce brune sur du poulet entre des tranches de pain blanc badigeonné de mayonnaise et, éventuellement, de la laitue qui ressemble à du plastique, très peu pour moi! Puis, j'ai découvert le club sandwich végétarien de tofu. Et là, ce fut le coup de foudre, celui qui m'a encouragé à tenter quelques variantes du club traditionnel. Je vous livre ma favorite, une recette toute simple et faible en gras, adaptable en toutes circonstances et avec les ingrédients de votre choix. Bon appétit!


Ingrédients (pour 1 club)
  • 3 tranches de pain brun
  • Quelques champignons, tranchés
  • Quelques tranches d'artichauts
  • Quelques lanières d'oignon
  • Un peu de luzerne
  • Quelques tranches de tomates
  • Un peu de laitue
  • Moutarde de Dijon

Préparation
-Nettoyer les légumes, et les couper.
-Faire griller le pain (au grille-pain, c'est le plus simple).
-Badigeonner 1 surface de chaque tranche de pain avec de la moutarde de Dijon.
-Entre deux tranches, mettre les champignons, les artichauts, les oignons et la luzerne. Sur le dessus, ajouter les tomates et la laitue. Recouvrir de la dernière tranche de pain, et couper le tout en deux ou en quatre. Faire tenir avec des cure-dents.


Astuces
- Je conseille d'utiliser des artichauts en conserve, c'est souvent plus pratique et rapide pour ce plat express!
- On peut tartiner le pain avec le ou les condiment(s) de notre choix : moutarde, mayonnaise sans oeuf, pesto végétalien, hummous, etc!
- Remplacer les oignons par des poivrons posés sur les tranches de tomates.

jeudi 5 septembre 2013

Comment blanchir des légumes

À chaque année, je congèle des légumes frais de l'été afin de pouvoir m'en servir pour concocter de bons petits plats estivaux l'hiver venu sans devoir acheter des aliments provenant d'un autre pays. Ainsi, je réduis l'impact environnemental négatif tout en évitant les légumes hors saison remplis de matières polluantes (à ce propos, voir mon dossier sur l'importance de manger des fruits et légumes de saison). Or, afin de ne pas perdre trop de textures, de saveurs, de couleurs et de qualités nutritives, je blanchis les légumes avant de les mettre au congélo.

Qu'est-ce que le blanchiment? Il s'agit d'une méthode de cuisson qui consiste à exposer pour un court temps les légumes à la chaleur puis au froid, dans le but de les préserver lors de la congélation. En effet, si l'on congèle les légumes sans les blanchir, les enzymes naturelles responsables de leur dégradation sont ralenties par le froid, mais pas neutralisées. Elles continuent donc d'être actives, et attaquent les vitamines présentent dans les aliments tout en modifiant leur texture de façon peu appétissante. Le blanchiment, quant-à-lui, détruit cesdites enzymes, et préserve ainsi nutriments et textures.

Je vous partage donc ma technique de blanchiment, étant donné que nous sommes en pleine période de récolte de la plupart des légumes d'été. Il est à noter, toutefois, que l'on peut blanchir ses légumes à n'importe quel moment de l'année.


Marche à suivre
1. Choisir des légumes bien frais et les nettoyer.

2. Couper les légumes si on le désire. Personnellement, je le fais toujours, et de différentes manières selon mes utilisations futures (rondelles, lanières, cubes, etc).

3. Dans une énorme casserole, faire bouillir de l'eau. À ce stade-ci, vous avez le choix entre la cuisson vapeur et la cuisson à l'eau.
Il suffit d'exposer les légumes à la chaleur (vapeur ou plongés dans l'eau) durant quelques minutes, juste le temps qu'ils commencent à cuire. Le temps de blanchiment varie selon la grosseur des morceaux et le type de légumes.
-- Pour connaître ces temps, voir le guide en fin de billet --.

4- Lorsque le temps de cuisson est écoulé, retirer les légumes avec une louche trouée ou une passoire. Plonger immédiatement les légumes dans de l'eau glacée. Lorsque je blanchis des aliments en grande quantité, j'aime remplir mon évier d'eau très froide, et y plonger directement tous les légumes en même temps. Je conseille aussi de bien surveiller la température de l'eau, car l'eau froide peut se réchauffer de manière très rapide. Il est à noter que l'eau de cuisson de certains légumes requiert l'ajout de sel, de sucre ou de jus de citron, selon les instructions auxquelles vous vous référez.

5- Égoutter tous les légumes et les étendre ensuite sur une plaque à cuisson. Les congeler au moins une heure. De cette manière, les légumes ne prendront pas en « pain » lors de la congélation.

6- Retirer les légumes du congélateur, et les transférer immédiatement dans des sacs prévus pour la congélation (trouvables dans tous les supermarchés). S'assurer qu'il n'y ait pas d'air dans les sacs, puis congeler de nouveau, cette fois-ci pour de bon.

La plupart des légumes se conservent durant environ 1 an au congélateur.

Pour les curieux, Ricardo partage aussi sa méthode.

À éviter
Certains légumes ne se blanchissent pas très bien : les artichauts, les endives, plusieurs cucurbitacées, les tomates, la laitue, les pommes de terre (autres qu’en purée), les radis, les germes et les patates douces. Pour ceux-là, il suffit de les congeler selon la méthode appropriée (qui peut différer selon les aliments), de les consommer en conserves ou encore de s'abstenir de les acheter en dehors des saisons de récolte.

Voici un guide sur le blanchiment à la vapeur et à l'eau, les temps de cuisson, la congélation ainsi que la décongélation. 
Il est à noter que les temps de cuisson peuvent toutefois varier d'un guide à l'autre.

Link Wink

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...